Fillon, Macron, Mélenchon versus Hamon, concert de klaxons à la c…on.

justice                Oui, ce matin le ch’veu se lève, quelques idées mal vissées dans la tête, encore un coup de gueule qui s’est glissé dans le fouillis des rêves, pour finalement y trouver une place prédominante.

                Et en même temps, là tu vois, à se retrouver derrière son clavier à tenter de rassembler quelques idées qui pourraient contribuer, à la manière d’un grain de sable, à ce que notre pays prenne enfin un peu le temps de s’asseoir et de regarder les augures, il a un gros sentiment de dégoût et d’impuissance.

                Il se dit qu’il va rentrer dans cet espèce de trafic dense, archi dense, un bouchon, un gros bouchon avec des coups de klaxons qui viennent de partout, un concert de klaxons à la con sur la toile.

                Mille raisons, pour actionner ce qui, sur les ancêtres de nos véhicules modernes, était nommé trompe, évidemment, cela renvoie le ch’veu à un autre cauchemar, transatlantique.

                Bon, là n’est pas l’heure de se faire mousser la jactance avec de supposés bons mots ! Mais bordel, qu’est-ce qu’ils vont faire au gouvernement face à ces deux candidats qui, pris les mains dans le bocal de bonbons, ont cette hallucinante posture, tout en prétendant être demain les garants de notre justice, de refuser ce que toute valetaille dont nous sommes est enjointe à faire, pourvu qu’elle ait dérogé :  aller directement en prison, sans passer par la case départ.

                Il ne faut quand même pas être trouvère ou Nostradamus pour comprendre que la situation dans laquelle ces pourris mettent notre démocratie est extrêmement dangereuse. Et comme dit le ch’veu, « moi qui suis instinctuel, ça me rappelle quand même d’inquiétants modus operandi entre l’Ob et L’Ienisseï ! »

                Levons-nous, pour que Lepen comparaisse, que Fillon disparaisse.

                Tant pis, si derrière vient l’appel à l’insurrection, comme l’a fait Fillon, dans son incroyable toupet, en convoquant Neuilly au Trocadéro. Pour une fois, les flics auraient à juguler la liesse bourgeoise et corrompue, même si c’est pas toujours facile de taper sur des copains !

                On pourrait même aller jusqu’à imaginer que les forces de l’ordre refusent elles aussi, solidairement, comme Marine et François, que la loi s’applique, qu’elles refusent de répondre aux ordres du gouvernement. Gouvernement ? Inexistant, décrédibilisé,  un cheval mort ! Il n’est même plus le ressort d’une adversité puisque incapable de soutenir le prétendant de son propre camp, élu à travers une primaire loyalement conquise et dont on tente aujourd’hui de tordre les principes actés par tous.

C’est le bal des faux culs qui lorgnent sur Macron, l’indigent, le pur produit de l’establishment. Bon sang que ceux-là auront bien contribué à nous casser! Mais si les pouvoirs publics, qui lâchent en ce moment tous les bouts du drapeau sous prétexte de dépôt de bilan, laissent glisser le refus de ces bandits qui défient ouvertement les lois de la république et la prennent en otage, on est morts de chez morts!

Entendons-nous bien, ce qui risque très fort de se passer en arrière-plan, puisque les gens de droite et d’ultra droite n’ont plus que ça comme espérance, passer en force, casser notre démocratie pour mettre à son joug les citoyens, ce sont des appels à la violence et des passages à l’acte. L’édile des rillettes a employé le grand mot l’autre jour, non pour mettre en garde, simplement parce que tous les deux pourraient chercher à la provoquer plutôt que de caler : la guerre civile !

Peuple de France, détourne-toi de ceux qui veulent te mettre à genoux ! Hurle !

Ca crin !

Mots-clefs :, , , , , ,

Les commentaires sont fermés.

robert robertson |
Le VP Marie-Victorin |
TISSIRA-ALGER POUR LA COMMU... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SYNAPCCA
| L'ECRIT D'HYMALET
| Original Pepos Style